Retour:





Passes magiques

Ce concept est tiré des ouvrages de Carlos Castaneda,
qui y a consacré par la suite un livre et une école, sous le nom de Tenségrité.
Pour Don Juan, (le maître, sorcier yaqui, récurrent de ses premiers livres)
les humains sont capables de percevoir l'énergie directement telle qu'elle circule dans l'univers.
Les sorciers des temps anciens nommèrent "Voir" l'acte de percevoir l'énergie directement.
A chaque fois qu'ils le voulaient, ils se percevaient les uns les autres comme de gigantesques sphères lumineuses
(conglomérats de champs d'énergie) d'un diamètre égal à l'envergure des bras étendus.


Le point d'assemblage:
Ils percevaient alors un point d'une luminosité intense, placé à la hauteur des omoplates,
à une longueur de bras de ceux-ci, vers l'arrière: "le point d'assemblage",
parce que pour eux c'est à cet endroit que la perception est assemblée.
Sur ce point de luminosité dont l'emplacement est le même pour toute l'humanité,
les champs d'énergie en forme de filaments lumineux
(et qui constituent l'univers dans son ensemble) convergent par millions.
En convergeant à ce point, ils deviennent des informations sensorielles utilisables par les êtres humains.

Cette transformation était considérée par les sorciers comme un acte de magie pure :
l'acte de transformer, par le point d'assemblage, de l'énergie libre en un monde véritable et complet.
Leur observation renversante suivante fut que le point d'assemblage se déplace
, au cours du sommeil, au delà de sa position habituelle .
Ils découvrirent que plus le déplacement était important,
plus les rêves qui l'accompagnaient étaient bizarres.

Ces sorciers sautèrent alors, depuis ces observations de voir,
jusqu'à l'action consistant à déplacer volontairement le point d'assemblage.
Et ils appelèrent les résultats de leurs conclusions : "l'art de rêver".

Ces sorciers définissaient cet art comme l'utilisation des rêves ordinaires
afin de créer une ouverture vers d'autres mondes
par l'acte de déplacer le point d'assemblage à volonté
et de le maintenir sur cette nouvelle position.
Ils réalisèrent que, à sa position habituelle le point d'assemblage est un point
où converge une portion donnée, minuscule, des filaments d'énergie constituant l'univers,
mais si le point d'assemblage change de position à l'intérieur de l'oeuf lumineux,
une minuscule portion de champs d'énergie différente converge alors à ce point,
ce qui donne comme résultat un nouvel afflux d'informations sensorielles :
des champs d'énergie différents de ceux qui sont habituellement transformés en informations sensorielles,
et ces champs d'énergie différents sont interprétés comme un monde différent.

L'art de rêver:
L'art de rêver devint pour ces sorciers leur activité la plus absorbante.
Au cours de leur pratique, ils firent l'expérience d'états de bien-être et d'aisance physique sans égal
et dans leurs efforts pour reproduire ces états pendant leurs heures de veille,
ils découvrirent qu'il leur était possible de les recréer à la suite de certains mouvements du corps.
Le point culminant de leurs efforts fut la découverte et le développement d'un grand nombre de ces mouvements ,
qu'ils appelèrent des passes magiques.

Les passes magiques:
Les passes magiques de ces sorciers de l'Antiquité mexicaine devinrent leur bien le plus cher.
Ils les entourèrent de rituels et de mystères
et ne les enseignèrent qu'aux initiés dans le plus grand des secrets.
C'est de cette manière que don Juan Matus les a transmis à ses disciples.
Ses disciples, étant les derniers maillons de sa lignée, arrivèrent à la conclusion unanime
qu'entretenir davantage le secret à propos des passes magiques serait contraire
à l'intérêt qu'ils portent au fait de rendre le monde de don Juan accessible à leurs semblables.

Ils ont décidé, par conséquent, d'extraire les passes magiques de leur obscurité.
Ils ont ainsi créé la Tenségrité, qui est un terme appartenant à l'architecture et qui signifie :
"la propriété des structures squelettiques mettant en jeu des éléments continus en tension
et des éléments discontinus en compression
de telle façon que chaque élément fonctionne avec le maximum d'efficacité et d'économie".
Ce nom est des plus approprié car il mélange deux mots :
tension et intégrité ; des termes qui suggèrent parfaitement les deux forces directrices des passes magiques.





L'électron libre, bijoux de l'éveil et de l'intention.Pour favoriser l'émergence de synchronicités. Univers quantique. Objets enchanteurs.