Retour en page Rituel
Retour en page Energie
   

Les Sigils
(du latin sigillum : signature)




C'est un sceau (ou une figure graphique) qui représente une intention magique
(et parfois aussi un être, ange ou démon comme au moyen-age).

C'est plus précisément la concentration visuelle (condensée, focalisée) de la volonté du "magicien".

La notion existait avant lui mais ce concept fut recréé et développé par le peintre occultiste Austin Osman Spare et la magie du Chaos:
"La volonté du magicien est chargée dans le sigil et devient alors efficace en tant que courant d'énergie."

Le sigil ne s'adresse pas au mental conscient mais à la part inconsciente, insctinctive ou émotive de l'être.

 




  Comment les fabriquer

- Méthode par les mots:
La plus simple.

-1/On formule, en majuscules, le plus clairement et positivement son désir le plus cher (en évitant les négations).

exemple: " JE DESIRE RENCONTRER UNE COMPAGNE" au lieu de "JE NE VEUX PLUS ETRE SEUL" (qui projette en réalité la notion de solitude)
ou plus dense encore: " JE DESIRE UNE COMPAGNE" voire même "JE VEUX UNE COMPAGNE"

autre exemple: "JE DESIRE UNE EXCELLENTE SANTE" au lieu de "JE NE VEUX PLUS ETRE MALADE" (qui projette la notion de maladie).

-2/On écrit toutes les lettres dans l'ordre mais sans les répéter.
ex: " JE VEUX UNE COMPAGNE" devient "JEVUXNCOMPAG"

-3/ pour finir on transforme ces signes typographiques en une représentation graphique.
"JEVUXNCOMPAG" peut devenir

mais cette transformation ne dépend que de votre libre créativité.

Une variante pour simplifier quand on a trop de lettres consiste à ne prendre que les initiales des mots.
Cela permet de préciser le désir
(mais sachez que toute précision ,rend l'intention plus sélective et donc un peu plus difficile ou lente à atteindre)
" JE DESIRE RENCONTRER UNE COMPAGNE DOUCE ET AIMANTE " devient "JDRUCEA"



- Méthode graphique:

Plus adapté dans certains cas quand le désir ou le but à atteindre peut être mieux "sigilisé" par un dessin plutôt que par une description écrite.
Là aussi, en général, éviter d'aller trop dans le détail (tout détail restreignant les possibilités)
Si vous désirez obtenir un voilier privilégiez ceci plutôt que cela:


- Méthode des mantras:

Vous pouvez la plupart du temps réagencer les lettres en un mantra phonétique.
Par exemple, à partir du sigil "JEVUXNCOMPAG" on peut obtenir le mantra "JEXU CAMP VONG !"

Autre exemple, à partir de "JDRUCEA" on peut trouver le mantra "JURCADE" ou encore "JACRUDE"
Quand vous n'avez que des consonnes (avec cette variante c'est possible) vous pouvez ajoutez des voyelles
Ainsi DJTS peut devenir "DOJO TISA" ou "JI TEDUSA"

Très utile à réciter pour composer des sigils plus élaborés ou à crier lors de la phase d'activation du sigil.


- Méthode intuitive:

Cela regroupe les diverses façons d'aboutir à un sigil de manière spontanée,instinctive ou inspirée.
Généralement on se relaxe, on médite, on fait le vide dans son esprit puis on dessine ce qui vient en premier, sur le mode de l'écriture automatique par exemple.
Réciter un mantra lié à ce qu'on recherche est conseillé.
On peut aussi procéder par associations d'idées en dessinant les symboles qu'évoque l'intention concernée.

Puis vous retravaillez le tout en une synthèse qui vous parle.



- Méthodes traditionnelles

Il en existe beaucoup, elles utilisent des symboles traditionnels de la magie (signes astrologiques ou alchimiques, planètes, anges, etc),

       

diverses correspondances alphanumériques (alphabet hébreu, kabbale, Enoch) ou d'autres anciennes méthodes encore.

-Exemple alphanumérique: Faire correspondre aux lettres du glyphe de base obtenu (ex: "JEVUXNCOMPAG") une série de chiffres, soit "a=1 b=2 c=3 etc"



soit une autre correspondance alphanumérique plus adaptée(réduction pythagorienne à 9 chiffres)



et tracer le dessin sur un carré magique (il en existe de nombreux).

Avec ce carré magique le glyphe "COMPAG" donnerait

-Utiliser la croix hermétique qui vient de l'occultisme de la Renaissance ( Cornélius Agrippa )où elle servait alors à l'élaboration de talismans
et de signatures angéliques.

Pour cela, les lettres du nom de l'ange (en hébreu) étaient réunies par des traits sur les cercles concentriques.



Ce diagramme a été repris par les Rose-croix avec des lettres modernes:
Ainsi sur ce diagramme le glyphe "COMPAG" donnerait:


Comment les activer, et s'en détacher ou au contraire les nourrir :
(deux techniques contraires)

-Les activer puis les oublier:

Les sigils s'adressent de toute façon à la part émotionnelle et inconsciente de l'être.
Un bon nombre de "magiciens" contemporains s'accorde à penser qu'ils sont mieux activés par un état d'intensité émotionnelle, instinctive, sexuelle.
Certains vont jusqu'à une certaine souffrance, d'autres privilégient l'extase sexuelle,quelques-uns apprécient la méditation (le vide), les derniers recommandent l'épuisement physique.

Dans cette optiqueAustin Osman Spare a même conçu, la posture de la mort,


un état de privation sensorielle (pouvant se révéler dangereux évidemment).

Il existe aussi des postures diverses, des contorsionnements, des contractions musculaires pour se mettre dans l'état de fatigue souhaité.

Retenir son souffle au maximum, ou regarder fixement un miroir (tout en récitant ou criant le mantra correspondant) sont d'autres méthodes .

Dans cette option "moderne" le sigil est donc émis lors d'un moment privilégié:
-lancé (comme une bouteille à la mer)
-jeté (comme un bijou dans le feu)
-laché (comme un ballon dans le ciel)
C'est selon...

Il importe surtout de le projeter dans un état émotionnel intense
PUIS de l' oublier aussitôt en l'effaçant au plus vite de son esprit.
Il faut s'en détacher!
Certains insistent là dessus.
On conseille même parfois de les détruire dès qu'ils sont utilisés

En tous cas, il faut immédiatement passer à autre chose, rire longuement, s'adonner à une activité prenante et très différente.

Cet "oubli" (qui a un petit goût d'injonction paradoxale) est réputé très utile pour éviter l'angoisse du résultat, peur de l'échec ou de la réussite (et autres interactions qui parasitent parfois les rituels).

sigil


-Les fabriquer et les nourrir:

D'autres praticants en revanche pensent que l’acte de création du sigil est une activation suffisante en soi et qu'il importe peu de le charger ensuite , ni de l'effacer ou de le bannir.

Dans ce cas, le sigil continue spontanément d'agir et ce d'autant plus qu'on le nourrit, par ses pensées ou ses actes.
Il s’agit alors surtout de créer le sigil tel un talisman puis de le nourrir d'énergie en le reproduisant sur diverses surfaces, en différents lieux possibles et indéfiniment.
Cette technique de sigilisation s’apparente au "graph" ou au "tag" des cités et banlieues...
Dans cette optique émettre un sigil
c'est comme planter une graine en terre
et l'on devra l'arroser et s'en occuper par la suite.


En pratique, selon le but recherché, à plus ou moins long terme, notamment, l'une ou l'autre option peut s'avérer plus judicieuse.
Une demande de bonne santé par exemple (liée au comportement à long terme) parait mieux convenir à cette deuxième version, tandis qu'une demande matérielle plus ponctuelle (lié aux rencontres, aux aléas) peut correspondre à la première version.

Cela dépend surtout de votre ressenti, à vous de tester...

***

L'électron libre, bijoux de l'éveil et de l'intention.Pour favoriser l'émergence de synchronicités. Univers quantique. Objets enchanteurs.